Semer, planter, repiquer en pleine terre

Après avoir pris le soin de couvrir d’une belle couche de foin votre potager à l’automne, ouvrez alors les quelques sillons qui vous seront nécessaires au printemps. Un coup de grelinette et de croc ou bien rien du tout ? Il y a deux écoles. Dans tous les cas, ne surtout jamais retourner le sol! Découvrez ci-dessous la manière de faire, sans aucun travail du sol, de Didier Helmstetter dans son “potager paresseux”. Fabriquez-vous une sillon’net (outil pour couper le foin en restant debout) pour faciliter le tout.

Semer en pleine terre

On effectue en général des semis “en place” (en pleine terre directement) pour les légumes à racines pivotantes et les légumineuses.

  • Février : fèves, petits pois, pois mangetouts.
  • Mars : carottes, épinards, radis
  • Avril, mai, juin : , radis, haricots (semer en décalé pour étaler les récoltes)
  • Août : navets
  • Septembre : radis d’hiver

Il est recommander d’effectuer au préalable un faux semis : préparer le sol sans semer de graines pour que,
dans un premier temps, seules les adventices germent sans concurrence. Une fois la “vraie” semis lancée, on recouvre en général une graine d’une profondeur équivalente à 2,5 fois sa taille. Faire des mini-butées si le sol est particulièrement (trop?) humide pour éviter que les semis ne pourrissent (faire cela quand on plante l’ail). Si le sol est très sec, arrosez avant de semer. Tracer un sillon et semer  les graines. Recouvrir les semis de terreau à semis (plus fin), puis, “plombez” le sol avec une planche ou le dos du râteau pour tasser légèrement le tout. Ne pas arroser ensuite.

Certains conseillent de faire attention à la lune en particulier pour les semis de légumes racines et salades.

Planter en pleine terre

Repiquer en pleine terre